Trouvez votre apporteur d'affaires, que ce soit dans l'immobilier, les travaux, la fiscalité, le tourisme, le métier d'avocat, la banque, l'automobile, ...

L'apporteur d'affaires vous trouve des clients

Pendant plusieurs années, j’ai été apporteur d’affaires auprès de plusieurs entreprises, qu’elles soient des Auto-entreprises, des TPE ou des PME. Je ne savais pourtant pas que j’allais être prédestiné à jouer ce rôle, étant simplement créateur de site Internet professionnel. Mais mes compétences en référencement de sites Internet me permettant de bosser un site en première page de Google m’ont dirigé tout droit vers ce nouveau mode de fonctionnement qui permet à tout le monde de s’y retrouver, c’est-à-dire que tout le monde génère plus de business. Et pas qu’un peu. Zoom sur ce métier d’apporteur d’affaires que j’avais mis en place.

Gagner de l’argent à une entreprise sans investissement

Un apporteur d’affaires est indépendant et parfaitement autonome. Il n’est pas salarié d’une entreprise, et n’a aucune liaison de près ou de loin avec le métier de commercial. Pourtant, il a quelque chose que l’entreprise apprécie : sa capacité à lui apporter des prospects, c’est-à-dire des personnes en passe de devenir des clients. Et si l’apporteur d’affaires est bon, les prospects seront suffisamment ciblés pour que l’entreprise bénéficie d’un taux de transformation optimal. En bref : plus de prospects ciblés pour plus de clients. Et tout ceci se fait sans aucun investissement de la part de l’entreprise. Justement, voici la méthode de rémunération de l’apporteur d’affaires.

La rémunération de l’apporteur d’affaires Internet

Combien une entreprise doit mettre sur la table pour bénéficier d’un apporteur d’affaires ? Tout dépend de l’apporteur d’affaires. Avec beaucoup d’entre eux, rien. La rémunération se fait souvent à la commission sur chaque client / vente / gain apporté(s). En effet : il ne se paye que sur les clients qu’il a apportés, et donc, que vous n’auriez pas eus sans son travail. Vous ne faites donc que gagner de l’argent, et versez une commission pour chaque client réel qui a signé. Ah, justement, le taux de commission…

Comment est calculée la commission pour chaque client trouvé ?

La commission est fixée d’un commun accord entre vous et votre apporteur d’affaires. Au regard de votre marge, quel taux de commission pourrez-vous prévoir ? Si ce taux est suffisant, il acceptera tout simplement de travailler avec vous sur une période d’un an renouvelé par tacite reconduction. Tout ceci sera bien sûr fixé sur un contrat détaillé qui déclarera tout ceci officiellement.

L’apporteur d’affaires est-il un commercial ?

Personnellement, je n’en avais pas : je n’étais pas un apporteur d’affaires classique, qui téléphone à des entreprises pour savoir si elles sont intéressées, et je ne prenais aucun rendez-vous. Ma «région d’activité», c’était Internet. Mon outil, c’était le site Web. Et ma méthode, c’était celui d’un référenceur web : un référencement Google optimal. Aussi, je ne cherchais pas les prospects : les prospects venaient me contacter.
Mais ceci est rare. Dans la majorité des cas, un apporteur d’affaires utilise ses compétences commerciales, son sens de la communication, et surtout, le réseau de contacts qu’il a construits pendant des années.